#PRÉ-ON BOARDING

Ne faites plus venir vos candidats en entretien

Arrêtez de vouloir faire venir des candidats en entretien.

Embaucher n’est pas une fin en soi.

Embaucher la bonne personne l’est. Nous partageons tous plus ou moins ce point de vue ?

Pourtant dans les faits je suis interpellé.

Dès qu’il s’agit du turn-over ou de l’engagement des collaborateurs, on tourne tous autour du pot, et nous en oublions d’analyser ce problème sous ses deux facettes.

En ce qui concerne cette notion qui empoisonne nos stats, et dont nous avons du mal à justifier que nous faisons le nécessaire pour le réduire, on cherche à y apporter un réponse en parlant systématiquement de : rétention des talents.

Sortez la grosse artillerie, vos collaborateurs veulent partir, mais vous allez les en empêcher !

Alors première mauvaise nouvelle : ne vous leurrez pas, si vous n’en n’avez pas les moyens, vous ne le pourrez pas.

Deuxième mauvaise nouvelle : Désolé, mais même pas en ayant les moyens.

Une bonne corde, trois noeuds marins, seraient en fait plus efficaces.

Allons plus loin. Penser cela, serait faire un affront au besoin profond de que les collaborateurs expriment : La quête de sens.

Rien d’ésotérique, ou d’exotique, et ce n’est pas une question de quelques chiffres en bas à droite du bulletin de salaire.

Il s’agit du sens que l’on trouve à son quotidien en alignant ses propres valeurs, avec celles de son employeur. En partageant les valeurs de son entreprise.
Ce n’est pas la mise en place d’escape game, ou d’une convention de ouf à Deauville, à en faire pâlir Sales force, ou Facebook, qui fera rester vos collaborateurs qui ne se reconnaissent pas dans vos valeurs. Ça ne fera pas non plus changer votre capacité leur apporter le feed back managérial dont ils ont besoin au quotidien.

Allez encore une fois : croire ça c’est viser complètement à coté de la plaque.

C’est proposer une voiture de fonction à un collaborateur qui n’a jamais eu envie de passer le permis.

Et tout simplement…

Si tout simplement pour diminuer ce Turn over vous n’embauchiez que les collaborateurs qui partagent vos valeurs et auxquels vous pourrez apporter une réponse de fond à leurs attentes ?

De toute façon vous peinez déjà à recruter, n’est ce pas ?

Quand vous recrutez, vos candidats vous posent le plus de question sur quoi ? La fiche de poste, ou le niveau de salaire ?

Non. Ca c’est Epsilon. En entretien d’embauche le plus gros des questions sont sur qui vous êtes, quelle est votre culture d’entreprise, les perspectives d’évolutions, le modèle managérial…
Par ailleurs vous le savez les principales raisons qui poussent un collaborateur à quitter son entreprise pendant les 1er mois sont liées à une incapacité que votre entreprise à à apporter une réponse à ses attentes.

Et cela, qu’il s’agisse de la perception de son avenir, ou au sens qu’il trouve dans son travail.

Plutôt que de chercher à réduire le turn over, une fois que celui ci s’est installé, travaillez en amont.

Réduisez la prise de risque liée au recrutement dans l’urgence, dans la nécessité de répondre à un marché….

Pensez le recrutement différemment, ne le pensez plus comme une opération one shot, pour répondre à un besoin.
Pensez le recrutement comme la constitution et l’acculturation d’un vivier de potentiels candidats, prêts à porter vos couleurs un jour, car ils en ont compris les valeurs, et sont prêts à en devenir ambassadeurs.

Finalement, vous gagnerez du temps sur vos recrutements en rencontrant des candidats qui vous connaissent déjà, et ceux qui ne partagent pas vos valeurs ne viendront pas, donc ne vous quitteront pas.